Sur le fil

Tout s’est réduit à une seule masse suspendue à un mince fil tendu à l’extrême et au bord de la rupture. Elle est inévitablement condamnée à la chute mais son immobilité sur la surface de la toile lui permet de rester en suspension et d’éviter de subir les lois de la gravité. Finalement il est peut-être possible de résister.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *